Hop hop, une nouvelle saison de conventions est ouverte ! Cette fois ci je suis venu avec une toute nouvelle stratégie, une organisation quasi industrielle qui n a qu’ un seul but… Les résultats. Suffit les fanzines foireux qui payent pas un kopek, suffit les goodies invendable qu’on doit stocker dans sa cave des années durant avant de finir r dans des lootbox bradées.


Ce mois ci c’est polymanga a Montreux en suisse. Je vais dégoté une aide de camp de haut vol avec mon pote Sam que j’avais pas reçu depuis six ans. Bref, rien ne va mais tout coule. Je m’étais procuré d’une caisse de compétition pour sillonner tous les salons de France et de Navarre avec ma toute nouvelle formule de business !

J’étais prêt et malgré les tortueux chemins qui mènent en suisse, malgré les mésaventures a la douane suisse ou on a du tout décharger et tout lister chiffrer peser… On était la, jeune fringuant conquérant, enthousiastes !

600km et 10heures plus tard, on arrivait à bon port…
Bah oui, les conventions c’est l excitante aventure de l’imprévu, le voyage, l administratif, les caisses giga lourdes de tableaux à porter, un peu d inspiration et de bricolage pour arranger son stand à l arrache.

Ne vous méprenez pas, c’est une affaire harassante pour les nerfs, il faut les avoir solides comme une corde d un arc bien bandé, mais c’est aussi grisant car on est dans une convention comme a la croisée de milliers de destinés, les exposants artistes venus d horizons lointains, des visiteurs extatiques qui s amourachent de vos créations en tout genre…

Nouvelle saison, nouvelle vie, nouvelle formule. Cette année est l’année de la mappemonde, une mappemonde ludique de surcroît ! Quand les visiteurs s approchent en masse, ils sont tout de suite happés par les jeux incongrus que je leur inflige… Trouver le pokémon en double, trouver le film qui n’a pas été réalisé ni par Miyazaki ni takahata, trouver le dieu Odin, attention aux spoilers, j’y ai bcp réfléchi pour y représenter tous les arcanes… Oups je suis encore passe en mode parlotte automatique. Il faut avouer que pour un ermite comme moi, adopter des techniques bien ficelés est très bénéfique pour ne pas dilapider trop d énergie.

Et pourtant, bien que les entourloupes étaient tressées avec de grosses ficelles, les gens s amassaient pour résoudre les mini jeux se laissaient séduire par la visite guidé passionnée dans la map imaginaire et appelaient les potes pour rappliquer de sitôt !

Ah je vois, des fans de jojo, jojos fan unite !! attention si vous êtes pas a jour le poster risque de vous spoiler. J’espère que votre film préféré est bien sur la map. Si votre jeu favori est pas représenté, le poster vous est remboursé direct !
J’avais ma petite routine qui me permettait de survivre à l’afflux gargantuesque de monde qu’il y avait pendant les quatre jours.

Apres la conv, il y a les rencontres, a droite un allemand mi punk mi geek, a droite deux allemandes jumelles un peu débarquées d’on ne sait ou. Quand on est assez peu lié à d’autres groupes, on peut plus facilement improviser des rassemblements improbables.
Après quelques bières autour du lac Léman, les amitiés se sont liées, les pizza ont volé à chaque pas de danse endiablés… C’était la folie, le chaos permanent, mais un chaos revivifiant pour le kokoro !

A quoi servent les conventions ? A croiser des gens enthousiastes, à alimenter la flamme, à renforcer la motivation… à se remplir un peu les poches et se payer des buffets à volonté ^^
Bientôt on appellera mon stand, l’ilot aux 100 worldmaps ! et un mythe sera né.

Tags

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *