LogoSaigon
 Mai-Anne est une jeune fille issue de la diaspora vietnamienne. Elle a grandi dans une petite bourgade près de la marne peuplée à 60% d’asiatiques. Autant dire qu’elle a baigné dans une culture étrangère à son pays d’accueil depuis toute petite. Il s’agit d’un récit fictionnel, agrégat d’expériences personnelles et autres témoignages documentés sur les difficultés de cette immigration du sud-est asiatique, très discrète, à s’intégrer au creuset français. l’intégration exclusivement par la réussite sociale a produit des individus décalés par rapport aux valeurs de la France moderne. ce phénomène veut être mis en évidence quand l’héroïne démissionne de son prestigieux poste acquis au terme d’efforts herculéens à se frayer un chemin dans les concours des grandes écoles. elle se lance dans une carrière artistique, sorte de jardin secret où elle a cultivé ses idéaux d’une société en communion et se heurte à la réalité du terrain, et aux nécessaires désillusions.
 
L’histoire commence quand elle est chassée de chez ses parents alors qu’ils découvrent qu’elle a claqué la porte à tout ce qu’ils avaient souhaité pour elle. Elle rejoint un atelier de dessinateurs et récupère une petite chambre de bonne à Paris et tente de réaliser ses rêves. S’ensuit la découverte des coulisses du monde artistique parisien, des rencontres extraordinaires, un road trip à travers l’Europe avec sa nouvelle clique et son lot de déceptions inévitables. L’histoire de la jeune fille croisera aussi celle de sa famille dont les nombreux membres vont tenter de la ramener sur le droit chemin.
 
L’histoire se divise en 3 parties entrelacées : L’enfance et l’enseignement d’excellence en France, le présent et l’aventure artistique et des petites anecdotes culturelles sur le Vietnam, à propos de la guerre, la cuisine, les mœurs, la langue, l’adaptation en France…